Sophrologie

Relaxation Reims

Sa déontologie

Code déontologique d’utilisation de la sophro-relaxation

Respect de l’individu

Exercer dans le respect des lois, dans le respect de l’intégrité et de la dignité des personnes en traitement et dans le respect de ce code de déontologie.

Compétence et conscience professionnelle

Le Sophrologue doit exercer avec compétence, ne pratiquer que dans les domaines où il peut justifier de connaissances et d’une expérience suffisante.

Il doit demeurer dans sa réalité objective. Il n’enseigne et ne propose que des techniques sophrologiques qu’il maîtrise. Le préalable à tout exercice de la profession de sophrologue est un entraînement régulier et une connaissance parfaite de la théorie et méthodologie sophrologique. Tout sophrologue se doit de bien connaître ses propres limites professionnelles.

Il s’engage à ne pas intervenir sur des sujets qui ne relèvent pas de ses compétences professionnelles, à ne jamais donner de conseils sur un traitement médical et s’interdit tout diagnostic (sauf s’il est médecin).

Attitude de réserve

Le sophrologue respecte la dignité, la liberté, l’intimité, les convictions et les valeurs morales et existentielles de la personne ainsi que la diversité de ses croyances personnelles, religieuses ou autres. Le sophrologue n’impose aucun dogme et s’interdit tout prosélytisme.

Secret professionnel et règle de confidentialité

Le sophrologue est soumis au secret professionnel absolu et à la règle de confidentialité concernant tout ce qui lui est confié dans l’exercice de sa profession. Ce secret s’applique dans les limites des lois et règlements (notamment quand des mineurs sont concernés).

Le sophrologue s’engage également à informer les groupes dans lesquels il intervient de la règle de confidentialité que tout élève doit respecter.

Les notes qu’il prend doivent être classées et non accessibles à un tiers. S’il communique ses travaux à ses pairs, par quelque moyen que ce soit, il demande au préalable l’accord de ses patients. Ou bien, il demeure suffisamment imprécis sur les caractéristiques personnelles, sociales, professionnelles de ses patients.

Appel à un tiers

S’il estime utile, il se doit d’orienter son patient vers un autre praticien (psychothérapeute, psychologue, médecin ou psychiatre) si cela s’avère nécessaire.

Intentionnalité

L’intentionnalité du travail proposé par le sophrologue professionnel est toujours positive.

 

OBLIGATIONS DU PRATICIEN EN SOPHROLOGIE

Le praticien doit informer les patients de :

  • Ses droits,
  • De la méthode employée,
  • Des conditions financières,
  • Du secret professionnel,
  • Du libre choix du praticien,
  • De la durée moyenne du traitement.

Ces informations doivent être exactes et objectives.

Honoraires

Chaque sophrologue fixe lui même ses honoraires en conscience et se doit de s’adapter aux cas particuliers.

 

L’accompagnement sophrologique peut donc se faire en complément d’une prise en charge médicale, il ne substitue pas à la prise en charge des spécialistes de la santé.